Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du Lions Club de Montaigu

L'Edito de Jean Marquet

19 Février 2015 , Rédigé par M.C. Publié dans #Le Club de Montaigu

L'Edito de Jean Marquet

La tolérance est-elle une vertu ?

En ces périodes troublées peut-on se poser la question ? : Ce n’est pas un don, qui lui est inné, la vertu ne l’est jamais. Elle est le résultat d’un travail moral, intellectuel et culturel. C’est d’ailleurs ce qui confère à la vertu sa caractéristique humaine ; il n’est point d’animaux vertueux il n’est point d’animaux tolérants ; en revanche la défense de leur territorialité est une des manifestations de leur intolérance spontanée. Au commencement en effet était l’intolérance. L’intolérance c’est de ne pas accepter qu’un autre puisse avoir une idée différente de la sienne ; c’est exiger que l’autre ait, de gré ou de force, les mêmes idées que soit même. Fondamentalisme, intégrisme sont des positions théoriques qui présupposent une doctrine. L’intolérance au contraire se situe au-delà de toute doctrine, elle a des racines biologiques qui se fondent sur des réactions émotionnelles primaires. On n’aime pas ceux qui sont différents de nous, qui ont une couleur de peau différente, qui parlent une langue différente… Nous n’aimons pas en fait ceux qui sont différents de nous parce que nous en avons peur. Au départ l’intolérance est un sentiment défensif. De même, les religions ont été de tous temps au cœur de l’intolérance, en particulier les religions monothéistes. En effet ces religions visent à affirmer l’existence d’un Dieu unique, absolu et qui peut être assimilé à la Vérité unique. Si l’intolérance est naturelle et spontanée, la tolérance est au contraire une attitude de principe, construite et artificielle au sens positif du terme. Il faut que je me raisonne, que je me force pour tolérer ce qui a d’abord pu me paraître étrange ou repoussant chez autrui. La tolérance est le résultat d’un effort sur soi. En revanche il faut des limites à la tolérance, ne serait-ce que par des règles posées par les hommes et les sociétés. Elles sont l’application du bon vieux principe moral selon lequel la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres. La tolérance est inscrite à présent dans la Déclaration des droits de l’Homme qui stipule « l’éducation doit favoriser la compréhension, la tolérance et l’amitié entre toutes les nations ou tous les groupes raciaux ou religieux ». Selon Koffi Annan qui fut secrétaire des Nations Unies : « La tolérance est une vertu qui rend la paix possible », une vertu à condition bien sûr d »être assortie de limites. Je citerai quand même Claudel qui disait : « La tolérance, il y a des maisons pour cela… »………….. A chacun de faire son opinion. Amitiés à tous.
Ce texte est paru dans notre dernière “Lettre mensuelle” dans laquelle est publié chaque mois “l’Edito” ou le “Point de vue” d’un Lion. Il n’engage pas le club et n’est que l’expression de celui qui l’écrit. Pour consulter la Lettre du mois cliquez sur le lien "PDF" ci-après :

Commenter cet article