Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du Lions Club de Montaigu

L'édito de Frédéric Savaete, Dubaï, un autre monde..............

22 Février 2016 , Rédigé par Frédéric Savaète Publié dans #Le Club de Montaigu

L'édito de Frédéric Savaete, Dubaï, un autre monde..............
Il y a un an, nous passions nos vacances dans les Emirats-Arabes-Unis, à Dubaï exactement. Cet émirat, le plus célèbre des sept Emirats Arabes Unis ne laisse personne indifférent tant il fait dans la démesure, l'extravagance et l'opulence.
L'arrivée par avion donne un premier aperçu. Il ne faut pas moins de 45 minutes de survol au-dessus des maisons, des échangeurs d'autoroutes (deux fois sept voies) et des tours avant de pouvoir atterrir. Une fois à terre, l'aéroport dévoile tout son gigantisme avec un espace Duty Free à perte de vue et une luxuriance ostentatoire. Un vrai mirage...
Les premiers déplacements en voiture sont tout aussi troublants puisque des autoroutes à perte de vue ici encore façonnent le paysage et les gratte-ciels touchent presque vraiment le ciel. Inutile de chercher des personnes en train de flâner sur les trottoirs, ils sont déserts. Les premières impressions laissent à penser que la vie ne se passe pas « dehors ».
Rapidement en effet on se rend compte qu’à côté des gratte-ciels de bureaux et de logements se trouve un autre type de bâtiment, les « Mall ». Les superlatifs manquent pour qualifier ces grands centres commerciaux. Aussi vastes en surface qu'une centaine de stades de football, ils sont un concentré de boutiques toutes plus luxueuses les unes que les autres.
On peut y trouver aussi patinoire olympique, aquarium géant, parc à thème ou station de ski indoor avec télésièges, tire-fesses ou restaurant d'altitude... Dans cette ville, tout est luxe (pour le calme et la volupté vous demanderez à Baudelaire), hôtellerie (l'hôtel Burj al-Arab est le seul hôtel sept étoiles au monde), haute couture (toutes les marques de luxe y sont présentes), automobile …
Ça y est, je sens que ça intéresse enfin certains ! Dubaï, en effet, est à elle seule un parc automobile inouï. Peu d'endroits dans le monde possèdent en effet autant de véhicules de luxe au mètre carré. Tout bon dubaïote possède ce signe extérieur de richesse. Alors, pour se démarquer de son voisin ou se faire simplement remarquer (sport national, vous l'aurez compris !), il s'offre la plaque minéralogique la plus remarquable et donc la plus chère.
La possession d'une telle plaque minéralogique est devenue une marque de standing recherchée par ceux qui veulent étaler leur richesse. Les numéros les plus demandés sont les numéros les plus courts (les plaques comptent habituellement 6 chiffres dans le pays) ainsi que les combinaisons de chiffres présentant des répétions, des séquences ou des palindromes. Autres extravagances, les parcs attractifs gigantesques, des archipels d’îles à l'image de la carte du monde, d'autres archipels artificiels abritant des villas de luxe, une marina la plus grande du monde, un hôtel sous la mer, des pistes de ski en plein désert (on l'a vu ci-dessus) ...
Tout concourt au dépaysement, au « déboussolement » mais à l'écœurement aussi. Certes...Mais dans ce pays la valeur du travail est reconnue. Il n'y a pas de sot métier et nombreux d'ailleurs sont les métiers encore exercés là-bas et disparus chez nous car dénigrés...
Si vous avez aussi des idées, de la volonté et de l'ambition, vous êtes soutenus dans vos projets. A Dubaï, il y a une vraie logique de valorisation du travail.Travailler, et réussir ne sont pas des gros mots là-bas. Ceux qu'on montre du doigt chez nous, sont admirés chez eux. Tout n'y est pas rose, certainement …Le système de sécurité sociale n'existe pas par là-bas et l’application des droits de l'homme laisse à désirer...
Mais, nous français, avant de donner des leçons, peut-être devrait-on enfin ouvrir les yeux et changer notre modèle de société afin de remettre la valeur travail au centre de nos préoccupations et faire de la réussite un exemple !
Ce texte est paru dans notre dernière “Lettre mensuelle” dans laquelle est publié chaque mois “l’Edito” ou le “Point de vue” d’un Lion. Il n’engage pas le club et n’est que l’expression de celui qui l’écrit. Pour consulter la Lettre du mois cliquez sur le lien "PDF" ci-après :

Commenter cet article