Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du Lions Club de Montaigu

L'Edito d'Hervé Le Bourhis

22 Mars 2016 , Rédigé par M.C. Publié dans #Le Club de Montaigu

L'Edito d'Hervé Le Bourhis
De notre naissance à notre envol du cocon familial, notre vie, notre mode de pensée sont forgés, conditionnés plus ou moins par notre entourage proche ce qui va régenter en grande partie notre futur tant professionnel, sentimental qu’amical.
Mais, ces évidences dites, que reste-t-il, qu'avons-nous entre les mains pour affronter le quotidien et faire face aux aléas de notre vie d'adulte qui s'annonce moins lisse, plus longue que la précédente qui n'était qu'insouciance sous la protection de pères et mères le plus souvent bienveillants ?
Au mieux, nous attaquons cette nouvelle aventure avec un diplôme, une future épouse rencontrée quelques années auparavant qui on l'espère nous soutiendra envers et contre tout (la réciproque devant être normalement vérifiée) et deux ou trois très bons amis.
Au final, maigre bagage me direz-vous, mais il faut et faudra faire avec et toutes les décisions, les choix à venir vous incombent. Et ce n'est seulement qu'avec ces quelques bases théoriques résultantes de notre éducation que nous devons nous faire une place dans cette société actuelle où la tendance est à l’uniformité.
Alors comment trouver sa place auprès de ses congénères sans pour autant se renier soi-même ?
Comment cultiver ses différences sans heurter la sensibilité de ses semblables bien que la tendance de nos dirigeants et de la société civile soit au lissage et au nivellement qu'il soit par le bas ou non, la question n'étant pas là ?
Dès lors, se positionner devient un combat quotidien et intérieur entre le « j'ai envie de », « suis-je légitime pour », « mais est-ce vraiment possible vis à vis de », « cela me permettrait peut-être de », « mais que pourrait-on penser de », tout ceci aboutissant après de longues tergiversations au mieux au report de la prise de décisions, au pire à leur renoncement.
Attitude ô combien désastreuse puisque ce qui n’a pas été réalisé aujourd'hui ne le sera peut-être pas demain faute de temps, d’énergie, de motivation ou de moyens.
N'allez pas surtout pas croire qu'il ne faille pas s'interroger sur les tenants et les aboutissants de nos choix et que seule l'action est salutaire car la réflexion a cela de positif qu'elle nous interdit la prise de décisions hâtives et inappropriées débouchant le plus souvent à l’échec.
Cependant, seule l'action nous permet d’avancer, de s'accomplir que ce soit à titre individuel ou collectif, le statu quo sous prétexte de stabilité et de confort n'apportant qu’éloignement, frustration et régression.
L'action devrait donc être considérée comme un moteur de vie permettant à tout un chacun de s'épanouir et d'améliorer la société dans laquelle il évolue. Pour être utile à la société, il apparaît donc que l'action raisonnée est primordiale.
Cependant, l’Homme n'étant pas par nature solitaire, il ne peut être heureux et épanoui que s'il vit en harmonie et se sent considéré dans le regard de l’autre.
C'est ainsi que concomitamment à l’action, l'individu devra veiller à ne pas oublier ce qu'il a été, ce qu'il est et surtout ce qu'il aspire à devenir.

Commenter cet article