Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du Lions Club de Montaigu

L'Edito de Jo Pichodo

25 Février 2017 , Rédigé par M.C. Publié dans #Le Club de Montaigu

Point de vue
Hélé (1) par Marcel, entre deux portes, lors d'un apéritif, mon tour est venu de vous entretenir.
Passé ce propos introductif, que dire ? Vous parler de politique ? Trop facile ou trop usant, tant nos « joumaleux » de service nous assomment de grandes théories et de pronostics hasardeux ! Les passages en boucle, la multiplication des débats entre théoriciens de l'avenir finit par nous saouler quand ils ne donnent pas l'impression d'une « PRAVDA » officielle au service du pouvoir. Quand il n'y en a plus, ils en trouvent encore et en rajoutent !
L'embrasement des banlieues peut, malheureusement, faire office de contre-feu pour calmer ce curie. Triste diversion où s'affichent des cités entières « enflammées » au sens propre et au sens figuré.
Quelle tristesse et que de temps perdu par manque de courage et de rigueur ! L’installation de 2000 caméras destinées à surveiller la police, plutôt que les casseurs ou les dealers, contribuera-t-elle à ramener le calme ?
Grande utopie sans doute car le mal est trop profond, trop !
Installé, l'oisiveté est trop grande et la tentation de l'argent facile trop présente. Sans être grand thérapeute, les premiers remèdes passent par l'école et le travail : l'éducation dès le plus jeune âge et l'occupation des mains ou de l'esprit pour ramener un salaire et réduire la pauvreté endémique.
Mais pour y parvenir, tout est à refaire. A l'éducation nationale comme à Pôle emploi, tout a été essayé et pour quel résultat ! La rénovation des cités, vaste programme lancé dans le cadre de la politique des villes, n’a rien apporté, la gangrène continue à s'étendre...
Stop ! Je viens de déraper !
« L'hiver, c'est la période du repos des plantes, de l'hibernation des animaux et ...des sports d'hiver » dit le wiki dictionnaire.
Je lui préfère la définition de MAUPASSANT : (2) « La grande plaine est blanche, immobile et sans voix, pas un bruit, pas un son, toute vie est éteinte ».
Le raccourci de cette juxtaposition peut prêter à sourire mais le décor est planté : je vais pouvoir vous parler d’agriculture ; le côté paysan reprendre le dessus ! Dans cette morne plaine délaissée par nos politiques, car n'ayant que peu de poids électoral, une bombe vient d'exploser.
Le Parlement européen vient en effet de signer le traité CETA avec nos amis et néanmoins concurrents canadiens.
Cet accord, discuté en catimini entre technocrates, nous est présenté maintenant comme devant sauver l'économie européenne, relancer le commerce outre atlantique, créer des emplois, générer de la richesse… Applicable immédiatement, bien que devant être approuvé par les parlements nationaux, il est trop tôt pour compter les œufs de la poule ! La mariée paraît bien trop belle tant on subodore les chausse-trappes que peut cacher ce contrat.
Les éleveurs, encore eux, ont des soucis à se faire même si tout est fait pour les rassurer. Le rouleau compresseur de l'oncle SAM ronronne déjà même si le protectionnisme revient au galop sur l'immense territoire américain.
Illusion ou « tromperie » ??
L'avenir nous le dira. Une chose est sûre, nous avons évité le pire avec le TAFTA, traité transatlantique que Donald TRUMP s'est empressé de passer à la trappe. Bigre !
Je suis revenu au point de départ ! J'avais pourtant promis, ou presque de ne pas parler de politique !
C'est fait : » chasser le naturel, il revient au galop » !
Aussi, en ces jours mouvementés, i1 est nécessaire, plus que jamais, de revenir à « l’essentielle : amitié, solidarité, écoute, humanisme, fraternité, respect.. » doivent rester les valeurs qui nous animent et qui constituent le fondement de no
tre mouvement du LIONISME.
A Nous de les faire partager !
(1)bravo pour l’emploi de ce mot rarement utilisé !
(2) superbe …….
Ce texte est paru dans notre dernière “Lettre mensuelle” dans laquelle est publié chaque mois “l’Edito” ou le “Point de vue” d’un Lion. Il n’engage pas le club et n’est que l’expression de celui qui l’écrit. Pour consulter la Lettre du mois cliquez sur le lien "PDF" ci-après :

Commenter cet article