Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Blog du Lions Club de Montaigu

Soirée Vins et Fromages 2009

3 Février 2009 , Rédigé par M.C. Publié dans #Le Club de Montaigu

 Nous n’étions pas très  nombreux ce soir là, en effet, 22 Lions et seulement 17 Lionnes participaient à notre traditionnelle soirée « Vins et Fromages ».

André Poiron et Christophe Bondu avaient soigneusement préparé le concours.

Cette année, retour aux fondamentaux de la planète vins, c’et-à-dire aux cépages de bases.

Une sélection de fromages  était aussi soumise à la sagacité des participants.

Pour les Vins Frank Rioufol à été le « number one » et pour les fromages, Thérèse Marie Berranger a obtenu la meilleure note. Bravo à tous les deux.

Comme chaque année, une excellente ambiance régnait au cours de cette soirée éminemment conviviale.

Toutes les tables étaient très animées et nos nouveaux Lions et leurs épouses ont semblé apprécier  ces rencontres.

 On ne dira jamais assez combien ces soirées mixtes contribuent à resserrer les liens entre les Lions. C’est ce qui permet cette cohésion exceptionnelle entre les générations, gage d’efficacité dans l’organisation des opérations que nous menons chaque année pour récolter des fonds en faveurs de nos actions.   M.C.



 
 

 

Lire la suite

Les Editos de la Lettre du Lions Club de Montaigu 3

1 Février 2009 , Rédigé par M.C. Publié dans #Le Club de Montaigu

Lettre de février 2009

L’homme face à son destin !

Depuis la nuit des temps les êtres humains ont dû se battre pour, vivre parfois survivre, faire face aux problèmes de leur environnement qui se sont succédés à des rythmes très différents en fonction des époques. Ils ont dû s’adapter se réadapter à tout moment.

 Nos ancêtres lointains dont la durée de vie était courte et précaire ont vécu de chasse, pêche  et cueillette au cours de générations qui se succédaient sans grand changement. A notre époque contemporaine l’espérance de vie nous surprend par sa longévité nous vivons dans le confort à un rythme de mutations effrénées.

 D’où venons nous ? où allons nous ?

 Le genre humain est un des plus récents connu chez les mammifères, les premiers hommes datent que de 2.500.000 années alors que les mammifères existent depuis environ 170.000.000 ans. A cette période de la préhistoire le premier homme appelé Homo Habilis n’est connu qu’en Afrique de l’est.

Il y a 1.900.000 ans une autre espèce apparaît l’Homo Erectus. Partant du berceau Africain ils se répandent dans toute l’Afrique, en Asie, en Indonésie, en Europe.

Ces premiers hommes ont inventés l’outil qui sera utilisé presque jusqu’à nos jours. L’homme moderne notre ancêtre l’Homo Sapiens arrive il y a environ 

100.000 ans.

Par l’invention de la métallurgie il entre dans l’ère moderne quelques millénaires avant Jésus Christ, ils se répandent et colonisent tous les continents du monde.

 L’ère nouvelle au cours de laquelle l’environnement de l’homme s’est métamorphosé ne représente qu’une très courte période dans l’existence de l’être humain. Au cours de ce laps de temps, l’homme est allé de découverte en découverte dans un processus d’accélération infernale. En structurant l’économie, en industrialisant, en s’orientant vers la productivité l’homme a bénéficié du résultat de ses inventions, il a amélioré considérablement ses conditions de vie qui restent graduelles suivant ce qu’on appelle le régime politique choisi.

 Et voilà que l’on vient de s’apercevoir que nos sociétés économiques sont impliquées mondialement et que la forme la plus productive qu’on appelle le système capitaliste a du plomb dans l’aile. Que se passe t-il ? Le système capitaliste consiste à produire , vendre, acheter « des biens réels » et d’en tirer un profit qui se réparti. La juste répartition qui peu être différenciée s’inscrit dans le mode de culture de nos société.

 Dans le système un intrus s’est infiltré qu’on appelle le capitalisme virtuel. Dans celui-ci il n’y a pas de valeur réelle pas de bien. On  négocie des valeurs apparentes qui n’existent pas donc virtuelles, on fait des transactions monétaires sans argent, on tire des marges considérables sur du vent et on titralise ce qui revient à donner en garantie les actifs de pairs que l’on gère. Les meilleurs traders obtiennent des promotions fulgurantes, et tout à coup on se rend compte que l’argent qui appartenait à notre économie véritable a disparu :les réserves sont épuisées.

 Qui va payer ? un peu de patiente je pense qu’on va bientôt le savoir !!!  Mais l’intrus sera t’il capturé ?                                                        

Lire la suite