Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Blog du Lions Club de Montaigu

L'Edito de Jean Marquet

19 Février 2015 , Rédigé par M.C. Publié dans #Le Club de Montaigu

L'Edito de Jean Marquet

La tolérance est-elle une vertu ?

En ces périodes troublées peut-on se poser la question ? : Ce n’est pas un don, qui lui est inné, la vertu ne l’est jamais. Elle est le résultat d’un travail moral, intellectuel et culturel. C’est d’ailleurs ce qui confère à la vertu sa caractéristique humaine ; il n’est point d’animaux vertueux il n’est point d’animaux tolérants ; en revanche la défense de leur territorialité est une des manifestations de leur intolérance spontanée. Au commencement en effet était l’intolérance. L’intolérance c’est de ne pas accepter qu’un autre puisse avoir une idée différente de la sienne ; c’est exiger que l’autre ait, de gré ou de force, les mêmes idées que soit même. Fondamentalisme, intégrisme sont des positions théoriques qui présupposent une doctrine. L’intolérance au contraire se situe au-delà de toute doctrine, elle a des racines biologiques qui se fondent sur des réactions émotionnelles primaires. On n’aime pas ceux qui sont différents de nous, qui ont une couleur de peau différente, qui parlent une langue différente… Nous n’aimons pas en fait ceux qui sont différents de nous parce que nous en avons peur. Au départ l’intolérance est un sentiment défensif. De même, les religions ont été de tous temps au cœur de l’intolérance, en particulier les religions monothéistes. En effet ces religions visent à affirmer l’existence d’un Dieu unique, absolu et qui peut être assimilé à la Vérité unique. Si l’intolérance est naturelle et spontanée, la tolérance est au contraire une attitude de principe, construite et artificielle au sens positif du terme. Il faut que je me raisonne, que je me force pour tolérer ce qui a d’abord pu me paraître étrange ou repoussant chez autrui. La tolérance est le résultat d’un effort sur soi. En revanche il faut des limites à la tolérance, ne serait-ce que par des règles posées par les hommes et les sociétés. Elles sont l’application du bon vieux principe moral selon lequel la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres. La tolérance est inscrite à présent dans la Déclaration des droits de l’Homme qui stipule « l’éducation doit favoriser la compréhension, la tolérance et l’amitié entre toutes les nations ou tous les groupes raciaux ou religieux ». Selon Koffi Annan qui fut secrétaire des Nations Unies : « La tolérance est une vertu qui rend la paix possible », une vertu à condition bien sûr d »être assortie de limites. Je citerai quand même Claudel qui disait : « La tolérance, il y a des maisons pour cela… »………….. A chacun de faire son opinion. Amitiés à tous.
Ce texte est paru dans notre dernière “Lettre mensuelle” dans laquelle est publié chaque mois “l’Edito” ou le “Point de vue” d’un Lion. Il n’engage pas le club et n’est que l’expression de celui qui l’écrit. Pour consulter la Lettre du mois cliquez sur le lien "PDF" ci-après :
Lire la suite

Apéritif du 5 février chez Nadine et Yannick Baudry

18 Février 2015 , Rédigé par M.C. Publié dans #Le Club de Montaigu

Pour l’Apéritif de ce mois de février, rendez-vous était pris chez Nadine et Yannick Baudry, avec une semaine d’avance. Quinze Lions étaient présents pour cette très sympathique soirée (d’après mes informations.. n’ayant pas pu m’y rendre..).Tous les sujets « brulants » du moment ont été abordés :

Plaquette, il y a urgence à accélérer la recherche de d’encarts publicitaires,

Soirée Anniversaire, là aussi il est important de s’assurer de la présence du plus grand nombre de nos amis et relations pour ce rendez-vous crucial de notre année Lions. Etc….

Puis ce fut la partie conviviale qui, comme chacun s’en doute chez « les Baudry » a été très chaleureuse et bien pourvu en nourritures et boissons diverses et de qualité M.C.

Apéritif du 5 février chez Nadine et Yannick Baudry
Lire la suite

Soirée vins du 23 janvier par Jacques Mothais

14 Février 2015 , Rédigé par M.C. Publié dans #Le Club de Montaigu

Notre traditionnelle Soirée Vins de janvier

Une faible participation, nous étions seulement 16 Lions accompagnés par 12 épouses pour accueillir les 6 Lions du club de la Roche Sur Yon et Dominique Chervet du club des Herbiers, ainsi que Marcel Poitras venu en voisin nous parler d’un voyage au Canada.

Les concours très bien organisés par nos amis Hubert et Cathy Juvin avec la complicité de Fred et Maurice, nous ont permis de déguster des vins et fromages du Sud-Ouest et Midi-Pyrénées.

Nous avions à reconnaître 4 vins rouges : I.G.P Périgord domaine Ter Raz- Madiran domaine Meinjarre- Bergerac domaine le Fagé- Gaillac domaine Clément Termes.

Nous devions également trouver le cépage d’un vin blanc du Gers ainsi que son taux de sucre résiduel.

Pour les fromages il fallait mettre le bon numéro en face de chacune des variétés suivantes : Mille trous d’Ariège (vache et chèvre) - Pyrénées de brebis - Carayac (brebis)- Ecir d’Aubrac (vache).

Après le discours du président, nous rappelant de nous activer pour la collecte du maximum de pubs pour la plaquette et la relance de nos invités pour la soirée, un diner très sympathique nous fut servi et se déroula dans une très bonne convivialité.

Notre jury ayant dépouillé les résultats des concours et délibéré, il fut procédé à la distribution des prix. Se sont distingués :

• Bernard Gourmaud pour les vins (un récidiviste),

• Jacques Mothais pour les fromages,

• Bernard Nicolas du club de la Roche Sur Yon pour l’ensemble des concours (un récidiviste également il avait gagné il y a une vingtaine d'années)

En fin de repas, Marcel Poitras nous a présenté le programme du voyage prévu au Canada entre mai et octobre 2016, les personnes intéressées peuvent le contacter directement.

Jacques Mothais

Soirée vins du 23 janvier par Jacques Mothais
Soirée vins du 23 janvier par Jacques Mothais
Lire la suite

Par-delà le visible

11 Février 2015 , Rédigé par M.C. Publié dans #Lu pour vous

Par-delà le visible

Le vrai visage de la réalité Yann Verdo

Les Echos / Le 06/02/2015
La réalité du monde physique et la gravité quantique Les épousailles du continu et du discret La quête ultime de la physique fondamentale tient en deux mots : « gravité quantique ».
De quoi s'agit-il ? D'une synthèse théorique qui réconcilierait et allierait en un tout les deux piliers de la physique moderne, la relativité générale, qui a pour objet la gravité, et la mécanique quantique, qui traite de tout le reste. Depuis Einstein lui-même, les physiciens s'échinent à accorder ces deux visions du monde.
En ce début du XXIe siècle, deux théories, toutes deux incomplètes, sont en compétition dans cette course au syncrétisme : d'un côté, les innombrables versions de la théorie des cordes ; de l'autre, la gravité quantique à boucles. C'est cette merveilleuse aventure intellectuelle que nous raconte Carlo Rovelli, l'un des grands noms de cette dernière.
D'être à la fois juge et partie ne l'empêche pas de signer un ouvrage extrêmement élégant, remarquablement clair, ponctué d'incursions inspirées dans le domaine des lettres - le paragraphe expliquant comment Dante a préfiguré Einstein est à lui seul un morceau de bravoure.
L’Opinion de l’éditeur : Pionnier dans l'étude de la gravité quantique, Carlo Rovelli propose dans ce livre une vaste fresque des grandes avancées de la physique. Des atomes de Démocrite aux "atomes d'espace", de la chaleur des trous noirs aux hypothèses sur le rôle de l'information dans notre perception de la réalité, il nous guide, sans aucune équation, sur le fascinant chemin des grandes théories - physique quantique, relativité générale - qui ont changé notre vision du monde et nous ont dévoilé, par-delà le visible, une autre réalité. Atomes, quanta et espace-temps courbe mènent le lecteur vers l'étrange image du réel suggérée par la physique d'aujourd'hui : celle d'un monde sans espace ni temps, ni énergie. Seulement un fourmillement probabiliste de quanta élémentaires qui, dans leur danse folle, dessinent l'espace, le temps, la matière et la lumière. C'est la trame d'un nouveau regard sur la réalité qui se révèle sous la plume d'un merveilleux conteur.
N.B. Quelques clés pour comprendre (un peu…) les découvertes extraordinaires des chercheurs de notre Temps !! M.C.

Yann Verdo *Carlo Rovelli Editions Odile Jacob, 259 pages 23,90 euros.

Lire la suite

Soirée Vins et Fromages du 23 janvier, toutes les photos,

10 Février 2015 , Rédigé par M.C. Publié dans #Albums

Page 1Page 1
Page 1Page 1
Page 1Page 1
Page 1Page 1Page 1

Page 1

Page 2Page 2
Page 2Page 2
Page 2Page 2
Page 2Page 2Page 2

Page 2

Page 3Page 3
Page 3Page 3
Page 3Page 3
Page 3Page 3Page 3

Page 3

Page 4Page 4
Page 4Page 4
Page 4Page 4
Page 4Page 4Page 4

Page 4

Page 5Page 5
Page 5Page 5
Page 5Page 5
Page 5Page 5Page 5

Page 5

Page 6Page 6
Page 6Page 6
Page 6Page 6Page 6

Page 6

Lire la suite

A propos du réchauffement climatique

10 Février 2015 , Rédigé par M.C. Publié dans #Lu pour vous

Et si « l’innovation » était une des clés pour limiter le réchauffement climatique ?

Benoit Georges / les Echos du 05/02 à 06:00

Et si le moyen le plus efficace de lutter contre le changement climatique était d'encourager les initiatives d'entreprises pour réduire les émissions de CO2 ?
C'est le parti pris du rapport « Transition through innovation », qui sera remis aujourd'hui au secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, par l'ONG R20-Régions pour le climat.
Rédigé par l'Observatoire du long terme et le cabinet de conseil en stratégie CVA, le document distingue des solutions présentant toutes les mêmes caractéristiques : être innovantes (c'est-à-dire, selon l'étude, « suffisamment nouvelles pour pouvoir être déployées à large échelle »), contribuer à une réduction des gaz à effet de serre et, surtout, être « abordables », c'est-à-dire compétitives par rapport aux équivalents déjà sur le marché.
Le rapport recense au total 35 innovations, provenant principalement de grands groupes (EDF, GE, Toyota, Coca-Cola...), mais aussi de start-up. Les motos électriques du chinois Zeromotorcycles y côtoient la capture et le stockage de CO2 par Alstom, les verres électrochimiques de Saint-Gobain ou les obligations « vertes » de CDC Climat et Citi. Selon les auteurs, toutes ces actions, si elles étaient mises en place au niveau mondial, contribueraient à réduire de 2 gigatonnes (Gt) les émissions de gaz à effet de serre à l'horizon 2020, sur un total d'environ 50 Gt émis par l'homme au niveau mondial.
Lire la suite