Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du Lions Club de Montaigu

Soyez critiques, suite….

2 Mars 2012 , Rédigé par M.C. Publié dans #Le Club de Montaigu

Soyez critiques, suite….
Jean-Yves à pris au mot les conseils de Jean...
Soyez critiques nous conseillait Jean dans le précédent édito, et bien lâchons nous….
Qui fait quoi, pour qui, pour quoi ou plus simple encore de qui se moque-t-on ?
Depuis de nombreuses années la solidarité est un crédo et un fardeau et je pèse mes mots.
Sous prétexte de s’offusquer de nombreuses situations, la solidarité et l’équité est de mise. L’influence est telle, qu’elle incite à nous attendrir, à nous culpabiliser, pour tout type de situation.
Bien évidement elle nous incite à vouloir subvenir à de nombreux besoins, sont-ils tous justifiés ?
Certains se sentent obligés et nous sommes mêmes imbattables en terme d’innovation pour renforcer le lourd et complexe système de soutien social.
A tous les niveaux de notre mille-feuille administratif, en passant par l’état, les régions, les conseils généraux, communautés de communes de pays, communes et organismes divers, qui en plus des aides pléthoriques, recherchent encore des ressources pour assister plus, ou dépenser plus, sans retour et sans obligation de résultats.
Tout ceci pour rassurer, nous donner bonne conscience, et justifier de son utilité, dans un esprit politiquement correct.
Les sympathisants soutiennent ces mesures pour la bonne cause bien sûr, et sont encore nombreux à trouver de riches idées pour compenser, suppléer et défendre tous type de causes.
BRAVO, dans ce domaine nous sommes comme chacun le sait les champions du monde.
Tout cela s’accumule et s’additionne, malgré tout ceci certaines situations sont inexplicables et intolérables, çà nous donne des raisons d’exister dans nos clubs services et nombreuses associations plus efficaces.
Il est trop facile de donner en prenant dans la caisse, sans compter, sans se préoccuper de qui l’alimente.
Quand nous assistons, nous accompagnons, nous devons également guider et encourager pour sortir de son impasse.
Ce parcours plus ou moins long, doit permettre à celui qui va être soutenu d’accéder à son autonomie, tout en apportant en échange sa contribution quotidienne par ses actions et un « gros mot son TRAVAIL ».
Deux actions locales méritent d’être connues BATI INSERT et REUSSIR VENDEE, initiées par un homme que nous connaissons tous, Patrick PADIOU avec le relais des entreprises du secteur.
Loin des grands schémas institutionnels, le bon sens, le pragmatisme, la volonté et l’obstination de vouloir sortir de l’exclusion, pour réinsérer, donner une nouvelle chance au plus démunis.
Sans passer par des structures qui ont malheureusement démontré leur inefficacité malgré leurs moyens pléthoriques.
Eh bien Marcel, toi qui en milieu de semaine absorbé par le rédactionnel de la nouvelle plaquette souhaitait déléguer l’édito, je n’imaginais pas ce matin avoir l’esprit clair pour aborder cette thématique.
Devant ces situations, nous avons un pessimisme d’humeur, notre optimisme lui est de volonté et c’est à chacun d’entre nous d’entreprendre en ce sens, chacun à sa manière pour faire bouger les lignes.
                                                         Jean Yves Glumineau

Commenter cet article