Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du Lions Club de Montaigu

Les Editos de La Lettre du Mois 2

28 Novembre 2008 , Rédigé par M.C. Publié dans #Le Club de Montaigu

Lettre de janvier 2009

Lettre de décembre 2008


Allo Dieu, où est … ?

 Cher Jean, en écho à ton édito de Noel 2006 et ton dialogue mémorable avec Dieu, tu terminais par cette phrase : « Chers Amis, portez vous bien »

 C’est ce que Valérie et moi-même reprenons pour souhaiter à chacun d’entre vous et à votre famille une excellente année 2009 : AMOUR et SANTE, le reste n’étant souvent que philosophie.
Et à toi Jean, et toi Huguette, le Souvenir et l’Amitié éternelle des 36 Lions de Montaigu.

 Maintenant que le temps des fêtes, du bien manger et bien boire est encore dans nos esprits, pensons au partage et à l’action.

Ce premier trimestre 2009 est important et chargé, il est crucial pour la réussite des actions sociales que nous défendons chaque année.

Tout d’abord la plaquette, point d’orgue de nos recettes, doit mobiliser

toutes nos énergies autour de son animateur concepteur Marcel assisté cette année de Jean Yves (Picot).

L’organisation de la soirée annuelle du 21 mars doit d’ores et déjà être à l’esprit de chacun.
Nos épouses y travaillent, apportons leur nos idées sans retenue.

Le thème « autour du Vin », et au-delà du produit lui-même, se prête si bien à encore plus de Convivialité, de Partage et d’Amitié, en phase avec l’esprit de notre Club.

Alors merci à chacun de votre participation active, afin de transformer mon idée personnelle en réussite collective.

« Seul, on marche plus vite mais à deux on va plus loin.

Alors à 36 …. !!! »

Bienvenue à Thierry, nouveau Lions de l’année 2008 et aux futurs Lions qui vont nous rejoindre dans les prochains mois, votre participation active à la vie de notre association est indispensable et le reflet de votre engagement dans la vie de la Cité.

 BONNE ANNEE 2009



L'édito de ce mois ci m'avait été demandé par notre ami Marcel et je lui avais proposé d'essayer de m'inscrire dans la suite des différents éditos de ces derniers temps.

 Par contre le départ si brutal de Jean, qui nous a tous profondément touché, est venu chambouler mes pensées et mes sensibilités.

En effet le fil conducteur de ce texte devait effleurer  une réflexion sans prétention aucune sur « Réussir sa vie  », mais je n y vois plus très claire après une telle disparition. 
v Réussir sa vie c'est mourir jeune ou le plus tard possible ?

 v Réussir sa vie c'est mener une carrière exemplaire ou être heureux en famille, tout simplement ?

v Réussir sa vie est-ce l'abondance ou le plaisir simplement partagé ?

Autant de questions que d'individus. Je pense pour ma part que chacun a sa propre vision et ses propres priorités.

Notre ressenti est forcement différent de la vision que nous nous accordons à laisser paraître. Le passage de la quarantaine bien sonné, m'a sans doute poussé à cette petite méditation, le départ de Jean m'y a encore plus contraint.

En effet sans être jugé nous laissons tous une trace de notre passage terrestre, cette trace peut être physique comme elle peut être tout simplement morale. Réussir sa vie se résume à exister, donner, laisser.

S'assumer pour être libre, ne pas imposer mais composer pour écrire le début d'une symphonie harmonieuse. Merci Jean pour tout ça et bien d'autres choses encore, tu vois Jean tu vivras encore longtemps parmi  nous car tu as donné et surtout beaucoup laissé.

L'existence est  forcément le premier ingrédient et certainement  le plus important, exister pour vivre tout simplement, la réussite, elle est là, vivre pour ses proches, vivre pour ses choix et surtout ne pas vivre dans l'envie ou le regret.

Est-il possible de tout mener de front sans négliger une partie de sa propre histoire ? Je ne le pense pas. Nous laissons une trace que seul notre entourage est à même de juger.

Le passage de la quarantaine bien sonné, m'a sans doute poussé à cette petite méditation, le départ de Jean m'y a encore plus contraint.

En effet sans être jugé nous laissons tous une trace de notre passage terrestre, cette trace peut être physique comme elle peut être tout simplement morale. Réussir sa vie se résume à exister, donner, laisser.

S'assumer pour être libre, ne pas imposer mais composer pour écrire le début d'une symphonie harmonieuse.

Merci Jean pour tout ça et bien d'autres choses encore, tu vois Jean tu vivras encore longtemps parmi  nous car tu as donné et surtout beaucoup laissé.

 

Frédéric GUIOT

 

 

Commenter cet article