Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du Lions Club de Montaigu

Ne nous égarons pas, ne perdons pas notre âme

27 Septembre 2012 , Rédigé par M.C. Publié dans #Le Club de Montaigu

Frédéric GuiotLes incertitudes, les doutes, et j’en passe deviennent notre pain quotidien… insidieusement nous sous installons dans une ambiance délétère entretenue et relayée par les médias qui nous martèlent sans cesse de mauvaises nouvelles économiques, fiscales ou sociales en tous genre.

« L’envie » devient illusoire devant une telle débauche de pessimisme. Le découragement ou la résignation bien que les deux soient liées, deviennent du coup les attitudes à adopter pour fuir cette spirale négative qui nous entoure.

Nous subissons nous sommes tous touchés par cette gangrène du désespoir.

Sans faire d’étude de sociologie, mais simplement en écoutant ou observant les comportements des uns et des autres autour de moi, je perçois des ondes négatives nous envahir.

L’isolement devient une thérapie contre la contamination névrotique du chaos annoncé.                                     

Je n’ai aucune compétence d’analyse spécifique mais tout de même je m’interroge sur le rôle de chacun : Chefs d’entreprise, managers gestionnaires… comment faites vous pour garder le sourire, braver les peurs, les angoisses, les revendications de tous genres et savoir motiver vos équipes en vous voulant rassurant pour continuer à aller de l’avant ?

Qu’est-ce qui fonctionne aujourd’hui ?

Aucun pays n’est épargné aucun secteur d’activité ne peut5650_2 bomber le torse plus qu’un autre, la douleur est intense, le mal est profond.

Certains s’inventent une carapace fragile d’indifférence, d’autres utilisent la « méthode Coué » sans grande conviction.

L’égoïsme risque de devenir alors l’essence même de la protection de l’individu.

Les politiques qui nous gouvernent, ont les promesses faciles, sans convaincre, sont eux même trahis par ceux qui les ont fait briller peu de temps auparavant.

En butinant nos idées sans réellement les respecter nous deviendrions des funambules aveugles sur notre ligne de conduite, ce qui est pire car nous risquons de nous trahir nous-même.

Nous devons croire en nos chances et surtout celles de nos enfants.

Le monde change, se métamorphose. Les codes ont changés, ne nous égarons pas, et soyons conservateurs de nos valeurs.

Au sein de notre club manifestons encore plus d’enthousiasme, respectons le travail de chacun, et sachons modestement apporter notre pierre pour faire avancer nos actions qui aujourd’hui prendront une vraie dimension au cœur de la cité.

Serrons-nous les coudes pour trouver l’envie d’avancer.

Notre amitié commune, notre lien qui nous unit autour des projets du Lionnisme doit nous fédérer pour donner l’exemple, avec peu, nous pouvons faire beaucoup pour les autres.

Profitons du temps que nous passons ensemble, profitons de nos échanges pour avancer, mettons à profit nos précieux moments de convivialité. 

                                                                                    Fred Guiot

    Ce texte est paru dans notre dernière “Lettre mensuelle” dans laquelle est publié chaque mois “l’Edito” ou le “Point de vue” d’un Lion. Il n’engage pas le club et n’est que l’expression de celui qui l’écrit.

Pour consulter la Lettre du mois cliquez sur le lien "PDF" ci-après :

Lettre Lions octobre 2012 Lettre Lions octobre 2012

Commenter cet article